The One-T ODC

118955661.jpg

Ce matin je suis retombé sur un petit clip qui à maintenant 10 ans 😯

A l’époque j’avais trouvé le concept d’Animation/Fiction/Album assez génial, pour résumé voici l’histoire de One-T :
One-T est un projet électronique qui fait son apparition à l’été 2001. Le concept original est une série musicale animée, sans artiste humain. Sous la forme d’une trilogie appelée ODC, s’illustre la Next Generation qui vit entre sexe, drogue et musique électro. Neuf personnages se croisent: One-T, personnage principal, il sèche les cours, fume des pets et insulte ses parents! Il n’a que treize ans et rêve de devenir DJ “pour niquer la French Touch”. Nine-T, jeune Beur, meilleur pote de One-T, il organise des soirées dans le bar kabyle de son père. E: hacker japonais surdoué, il vit avec sa soeur jumelle Ee et ne sort jamais. Ee, soeur jumelle de E, elle est tout le contraire de son frère: futile. Cool-Cool, rastaman déjanté et sans papiers, il est victime d’une bavure, meurt et devient l’ange gardien du groupe. Bull-T, Pitt-Bull de One-T, il a été manipulé génétiquement pour être incapable d’être méchant et d’aboyer. Travoltino, gros maffieux ayant survécu aux 80’s, il possède une maison de disque, une télé, un journal et une boîte, où il est difficile d’entrer sans être “jet-set”. Acidman, inventeur et dealer de sa propre drogue, il est financé par l’argent sale de Travoltino et recherché par la police. Les chicken sont des prototypes de clones de CRS mis au point par le Ministère de l’Intérieur, pour évoluer en milieu hostile. En 2002, sort un second opus, The One T Odc.

Faut avouer, ça claque !


One T & Cool T-the magic key par djoik

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.